Secrets de plantes en ligne

Vous avez manqué la rencontre en visio « Les Secrets révélés des plantes » organisée par le Forum du livre de Saint-Louis ?
C’est en ligne !

Une discussion autour de Mauvaises Graines, en duo avec Sophie Lacoste, rédactrice en chef de Rebelle Santé et autrice de Ma bible des plantes qui soignent, animée par Philippe Knibiely.

Toujours dans la presse italienne : Le incredibili avventure delle piante viaggiatrici

La traduction italienne de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses, Le incredibili avventure delle piante viaggiatrici, régulièrement à l’honneur dans la presse italienne.

  • Dans la Stampa du 21 mars 2021 :

https://www.lastampa.it/viaggi/2021/03/21/news/chi-raccoglie-semina-1.40046580

  • Dans La Guida du 18 mars 2021 :
  • Sans Io Donna du 6 mars 2021 :

Dans Natural Styles du 10 février 2021 :

Les plantes voyageuses en chinois

Ça y est, le père Noël chinois est passé ! Il m’a apporté un exemplaire de la traduction de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses. Un beau livre made in China. C’est bien d’avoir quelques lecteurs à Wuhan ! Ce sont certainement les chapitres sur Robert Fortune et le théier, l’histoire du kiwi ou de la pivoine rockii qui leur ont plu.

Le incredibili avventure delle piante viaggiatrici dans la presse

Nouvelles critiques dans la presse italienne de Le incredibili avventure delle piante viaggiatrici, traduction de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses. Grazia, Eroicafenice, Il Manifesto, La Repubblica Torino… Toujours de bons retours chez nos amis lecteurs et lectrices d’Italie ! Merci à eux.

Dans Grazia , 3 décembre 2020 :

Dans Eroica Fenice :

https://www.eroicafenice.com/libri/le-incredibili-avventure-delle-piante-viaggiatrici-la-botanica-di-katia-astafieff/

Le Scienze, janvier 2021 :

Dans la Repubblica du 11 janvier 2021 :

Dans Il manifesto du 14 janvier 2021 :

L’aventure extraordinaire des plantes voyageuses dans le presse italienne

Premières critiques dans la presse italienne de Le incredibili avventure delle piante viaggiatrici, traduction de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses.
Vogue, HuffingtonPost, Radio 3, La Lettura :

Le incredibili avventure delle piante viaggiatrici

Parution en italien de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses.

Après la parution en chinois et en russe de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses, voici maintenant sa traduction en italien ! Édité chez Add editore sous le titre Le incredibili avventure delle piante viaggiatrici, le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies de Rome, Venise ou Florence !

Parution en russe de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses.

Ravie de la parution de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses en Russie.
Dix incroyables histoires de plantes et d’explorateurs pour les lecteurs de l’Est !
Dans toutes les bonnes librairies de Moscou ou d’Irkoutsk !

Невероятные приключения растений-путешественников

Невероятные приключения растений-путешественников

Aux Editions Portal :

https://www.portalbooks.ru/?fbclid=IwAR0xAN0qL2d44a9IhEC9_TOh8XUgnU70AkitX4ec533Us6nf8Kj1RqUUJsY

Et les détails :

https://www.labirint.ru/books/763226/

Prochaine conférence sur les plantes voyageuses le 6 mars à Essey-les-Nancy

La prochaine conférence autour de l’Aventure extraordinaire des plantes voyageuses aura lieu le 6 mars à la médiathèque d’Essey-lès-Nancy à 18h. Entrée libre.
Je vous parlerai de l’illustre Robert Fortune sur les traces du thé en Chine, ou bien de la merveilleuse pivoine de Joseph Rock, en encore de la rhubarbe et du grand Simon Pallas. Des plantes, de l’aventure, de l’exploration !

Suivi d’une séance de dédicaces.

File:T2 06 Camellia sinensis par Pierre-Joseph Redouté.jpeg
Théier. Camelia sinensis. Pierre-Joseph Redouté / Public domain


Les plantes voyageuses au collège de Vigy

Belle rencontre avec les sixièmes du collège de Vigy en Moselle la semaine dernière lors d’une conférence sur les plantes et les explorations botaniques. Nous avons parlé de l’arbre le plus haut du monde, le Sequoia sempervirens, découvert par Archibald Menzies, de la plus grosse fleur du monde, la Rafflesia arnoldii, et de l’illustre Stamford Raffles, ou du culotté Robert Fortune, l’espion botaniste parti voler le secret du thé aux Chinois.

Rafflesia arnoldii dans les Cameron Highlands en Malaisie.
StamfordRaffles.jpeg
L’illustre Stamford Raffles, co-découvreur de la Rafflésie avec Joseph Arnold.